Flûte de Paon / Livre-sse livresque

Livres, mots, poésies ainsi que d'autres petites choses...

17 juin 2015

"Les anges maudits de Tourlaville" de Yves Jacob "On ne choisit pas l'amour, c'est l'amour qui choisit..."

"Les anges maudits de Tourlaville" de Yves Jacob

les anges maudits de tourlaville

Résumé :

Tourlaville, au XVIIe siècle. Julien et Marguerite de Ravalet sont frère et soeur. Inséparables. D'une exceptionnelle beauté. Peu à peu, leurs tendres jeux d'enfants laissent place à un singulier désir. En dépit des mises en garde, de l'interdit, de la religion et de leur rang, ils cèdent à une passion dévastatrice. Marguerite est alors mariée de force, à treize ans, avec le seigneur de Hautpitois, bien plus âgé, et vit un véritable calvaire. Cette séparation n'empêchera pas les adolescents de se retrouver tels deux aimants attirés l'un vers l'autre, de fuir ensemble à travers la campagne normande, entraînés malgré eux dans une spirale diabolique, condamnés pour la postérité...

Mon avis :

C’est un roman d’une grande érudition que nous propose Yves Jacob avec cet opus. Nous entraînant sous le règne d’Henri IV avec ses mœurs et ses paysages, c’est avec un bonheur non feint que j’ai découvert l’histoire d’un amour trop grand, l’histoire d’amour entre un frère et une sœur, Marguerite et Julien de Ravalet.

Histoire réelle hors du commun, agréable pour son côté historique - j’ignorais complètement cette histoire -, mais aussi pour son écriture un peu vieillotte, sa sensibilité et sa pudeur -  l’auteur ne bascule effectivement pas dans une histoire graveleuse et sordide -, j’ai eu un véritable coup de cœur pour ce livre qui m’a littéralement transportée en d’autres temps et en d’autres sentiments.
En effet, moi qui pensais être choquée par cette histoire d’inceste, j’ai été étonnée de voir que finalement je ne l’ai pas été.
Alors, cela vient peut-être du fait que l’auteur arrive à nous faire oublier que se sont un frère et une sœur, peut-être que ça vient du fait que cet amour était tout ce qui avait de plus naturel, ou peut-être que ça vient du fait que ce n’est réellement pas si choquant, mais quoi qu’il en soit à aucun moment dans ce livre je n’ai ressentie de dégoût, si ce n’est que sur la fin devant l’intransigeance des juges et devant la peine démesurée.

Outre le fond, et comme je l’ai déjà un peu dit, j’ai aussi énormément apprécié le décor de ce livre qui m’a transportée en "d’autres temps", vu que l’auteur a vraiment su faire ressortir par le langage, les gestes courants, les discussions, les chevauchées, etc.,  la vie et la mentalité de l’époque - même si je ne cache pas que parfois cette dernière avait de quoi énerver dans nos pays avancés.
En plus, sur ce point-là, ce qui a été agréable c’est qu’Yves Jacob n’a pas fait d’interminable longueur pour planter son décor. Alors que souvent les auteurs peuvent être tentés d'en faire dans les romans historiques, lui a mélangé tout cela à l’intrigue, ce qui fait que le récit ne souffre pas de pesanteur et ni de longueur. Tout défilait naturellement, pour le plus grand bonheur de la lectrice que je suis.

Bref, c’était une lecture envoûtante et enrichissante et je ne peux que la conseiller. En passant j’ai vu un peu par hasard qu’il y a eu un film présenté sur cette histoire au dernier festival de Canne. Alors mise à part le fait que je déteste le cinéma, je vous conseille ce livre avant tout car lui au moins il se passe à la bonne époque et contrairement au film il a de bons avis. (C’était gratuit.)

Merci aux éditions Presses de la cité.

Posté par Florell à 10:08 - Romance - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire