Flûte de Paon / Livre-sse livresque

Livres, mots, poésies ainsi que d'autres petites choses...

04 janvier 2017

"Les 9 premières vies de Pandora" de Renaud Santa Maria

Les 9 premières vies de Pandora de Renaud Santa Maria

Source: Externe

Résumé :

Il faut vous enivrer sans cesse... De vin de poésie ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous !

Qui est Pandora ? Au fil de ces dix histoires, elle est la féminité, le compagnon fidèle des errances nocturnes, l'Humanité, l'indomptable amoureuse, la personnification d'un joyeux memento mori, celle qui réconcilie les frères ennemis dans les tranchées... Aux multiples facettes mais bien une seule et même chatte, Pandora est le fil conducteur et surtout, le lien à la vie. Tout l'inverse du chat noir d'Edgar Allan Poe...
Du Paris occupé d'Augustin et de Clara dans Le Coeur en berne– qui reste à ce jour la plus célèbre nouvelle de l'auteur – en passant par la figure du kamikaze japonais qui trouve un étrange écho dans notre époque, jusqu'au New York de Basquiat, Renaud Santa Maria nous livre le large spectre de son univers, entre espérances et quête d'absolu. Tiraillé par ce qui semble inéluctable à tous, l'auteur cherche, au travers de ce qu'il nomme « les néants en vacations », ce qui peut encore faire tenir debout les hommes blessés par la lucidité qu'ils ont de leur destinée. Le rêve, la beauté, l'art, l'amour, l'ivresse, la poésie, les idéaux, l'humour... Dieu ?

Mon avis :

Je dois avouer que je ne m'attendais pas à cela. Je croyais avoir un livre qui parlerait du rôle des hommes dans la vie d'une chatte,or ce fut l'inverse qui se produisît, le rôle d'une chatte dans la vie des hommes. Déçu ? Oui, sûrement un peu, surtout que Pandora apparaît plus dans ces pages en courant d'air, en figurante, plutôt qu'en actrice de premier rôle. Quel rôle trop petit pour une chatte au prénom si éloquent, si mystérieux, si mythique !

Cela étant, le livre ne fut pas mauvais pour autant. Bien qu'inégale en histoire, certaines nouvelles furent très agréables à lire. Riche en sentiment, en incompréhension mais aussi en poésie certains textes furent du pur bonheur à lire ; au point que Pandora passa au second plan dans mon esprit -et je vous garantis qu'il en fallait car c'était constamment le personnage que j'attendais.
Mais quand vous lirez Trompe-la-mort ou encore Le coeur en berne, vous comprendrez pourquoi Pandora s'éclipsa un instant de mon esprit.
Ces deux nouvelles furent des histoires merveilleuses, terribles certes, mais tellement magnifiques, que j'en ai même eu quelques larmes. Enfin surtout dans Trompe-la-mort où la poésie côtoie l'horreur et où d'ailleurs Pandora a le rôle de la poésie et l'innocence même.
Bon les autres ne sont pas mauvaises, elles se lisent sans problèmes et sont agréables, mais elles ne m'ont pas touchées autant que les deux cités précédemment. De toute manière ça aurait été impossible, avec Trompe-la-mort et Le coeur en berne l'auteur est allé trop haut, trop loin.

Bref. Je me rends compte que je vous parle assez mal de ce livre, mais si vous aimez les chats, que vous n'avez rien contre les nouvelles et la poésie, et qu'une héroïne furtive ne vous dérange pas, allez-y tentez ce livre. Je ne vous garantis pas un coup de coeur mais quand même une belle découverte.

Merci aux éditions Belfond.

Posté par Florell à 19:51 - Contemporain - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire