Flûte de Paon / Livre-sse livresque

Livres, mots, poésies ainsi que d'autres petites choses...

27 janvier 2018

"Victor Hugo vient de mourir" de Judith Perrignon

Victor Hugo ient de mourir de Judith Perrignon

victor hugo

Résumé :

Vibrez de la ferveur et de la fureur de Paris, vivez les funérailles de l'Immortel.

Le poète vient de rendre son dernier souffle et, déjà, la nouvelle court les rues, entre dans les boutiques, les ateliers, les bureaux. Paris est pris de fièvre. Chacun veut rendre un dernier hommage et participer aux obsèques nationales qui mèneront l'Immortel au Panthéon. Deux millions de personnes se presseront sur le parcours du corbillard en ce jour de funérailles intense et inoubliable.
D'un événement historique et en tout point exceptionnel naît un texte intime et épique où tout est vrai, tout est roman.

Cet ouvrage a reçu le prix Révélation de la SGDL et le prix Tour Montparnasse.

Mon avis :

Voilà plusieurs semaines que j'ai fini ce livre sans savoir quoi raconter dessus, mais puisqu'il faut que j'écrive quelque chose dessus, faisons mais faisons court !

Alors ce livre parle du moment de la mort de Victor Hugo à son "enterrement" au Panthéon anciennement église Sainte Geneviève.  Il retrace l'agitation et les attentes autour de la mort du grand homme, celle du peuple, des ouvriers, des simples, mais aussi celle de la police qui craint anarchistes et autres agitateurs.
Il parle aussi du bal des hypocrites qui se serviront des idées de Victor Hugo pour en faire un grand homme, et qu'importe s'ils ne les soutiennent pas, ils arriveront peut-être à en faire un homme à eux.

Ce livre c'est aussi la vie d'un bâtiment, le Panthéon. C'est la fin d'une église au nom de la sainte de Paris et le véritable début de ce monument aux Hommes et Femmes de la Patrie. Et bien que le christianisme ne soit pas entièrement effacé, ces pages représentent aussi toute l'agitation entre ces deux états que Judith Perrignon dépeint avec beaucoup de réalisme.

Par conséquent et par ces agitations diverses, Judith Perrignon raconte une certaine mentalité de l'époque, une certaine attente, une certaine envie d'être pris en compte, tout ça avec un brin de poésie un peu populaire et un peu d'histoire, mais si ce tableau semble idyllique Victor Hugo n'en finit pas de mourir et d'être inhumé. Ca traîne, ça traîne, ça traîne trop.

Merci à Lecteur.com.

Posté par Florell à 12:23 - Contemporain - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

22 janvier 2018

"Les mains de Sélim sur le corps du Christ en croix" de Jean Marie Gourio

Les mains de Sélim sur le corps du Christ en croix de Jean Marie Gourio

Source: Externe

Résumé :

Dans la région d'Annecy, Selim, quinze ans, vient de passer huit mois en établissement fermé après avoir, une nuit de révolte, incendié une voiture. M. Gabriel lui a redonné une chance en le prenant comme apprenti dans sa menuiserie, Le Bois Doré, une association de réinsertion pour jeunes délinquants. Grâce aux encouragements de M. Gabriel, profondément athée, Selim, le musulman, et Yoram, qui est juif, découvrent ensemble la passion du travail et les vertus de la fraternité. Mais Farid, le frère aîné de Selim, colporteur de thèses djihadistes au tempérament liberticide, lui reproche de ne pas être assez pieux. Selim, particulièrement doué, apprend pas à pas les secrets de la sculpture jusqu'au jour où l'on confie à l'atelier la réalisation d'une copie d'un christ en croix datant du XVIIIe siècle.
Existe-t-il plus beau miracle que la transfiguration poétique du quotidien ? Dans ce bouleversant plaidoyer pour la liberté, Jean-Marie Gourio place l'art au-dessus de toute autorité. Décrivant la naissance d'une vocation, il renvoie dos à dos le fanatisme et l'ignorance et nous livre un chef-d'oeuvre de délicatesse.

Mon avis :

Je ressors déçue et passablement énervée de cette lecture.
Déçue car, l’idée du livre partait d’une bonne idée. Un musulman qui cherche à conquérir sa liberté, à se défaire du milieu salafiste dans lequel il vit (il n’y a pas que le frère qui est intégriste dans la famille) par la sculpture qu’il apprend c’était vraiment sympa. Il y avait quelque chose de neuf dans l’idée de voir un musulman s’ouvrir à ce qui n’est pas musulman, à ce qui ne lui ressemble pas, mais dieu que l'histoire était mal amenée.

Déjà par l’écriture, qui était trop simple et par moment pas assez naturelle même si ça donnait de belles phrases à l'arrivée, - ce qui faisait au final assez bizarre quand on comparait au reste. Ensuite, c'était nul à cause de la présence de situations surréalistes, comme par exemple l'histoire des miettes sur la table avec les yeux fermés, à ce moment pour moi le livre a basculé dans du comique parce que c'était une scène juste ridicule - même si ce n'était pas son but faut bien le dire. Et enfin, c’était très mal amené car c'était très politiquement correct. La deuxième chance nécessaire après une « connerie » euuuuh, la blague, même dix chances ne changeraient rien. Le jeune qui la saisie (la chance), double blague. Le jeune content de balayer dans un atelier, triple blague, et je ne parle même pas de l’idée préconçue et fausse sur le racisme des français soi-disant responsables du salafisme du frangin dans le bouquin. Le terreau familial, la haine dans l’Islam..., ça ne fait pas partie de l’équation visiblement.

Bref ! Pour diverses raisons c’était très mal amené, car ça ne collait vraiment pas avec la réalité et tombait souvent dans le ridicule pour moi. Alors, je n’ai rien contre le fait qu’un livre ne colle pas à la réalité, mais avec un sujet qui s'en veut si proche, pour le coup j'avoue que ça me dérange.

Cela étant si on arrive à faire abstraction à tout ça, il y a quelque chose de sympa dans ces pages et c’est le caractère du jeune homme. Ce jeune qui veut sortir de sa cage tout en étant pris entre deux feux, la famille et la religion d’un côté et la liberté de l’autre, ça c'était vrai et touchant, et j'avoue que ça m'a fait plaisir à le voir. Certes ce n'est pas une situation facile pour ce jeune et c'est pénible à lire car sa prison a vraiment une grosse emprise sur lui et que parfois on a envie de le secouer, mais la situation était tellement bien dessinée, la tristesse et la peur si bien abordées, que oui là j'ai marché et je dis bravo car je n'espérais plus rien. C'est juste dommage que le reste ne suit pas et soit trop irréel.

Bref ! Au final c'était une lecture difficile et peu convaincante, mais le désatre n'est pas totale et le livre en est sauvé par le jeune homme, mais hélas ça ne suffit pas à en faire un bon livre.

Merci quand même aux Editions Julliard.

Posté par Florell à 13:07 - Contemporain - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 janvier 2018

Bilan lectures et achats : septembre, octobre, novembre.

 

Bilan lectures et achats : septembre, octobre, novembre.

Oui je suis pas franchement en avance, mais j'ai une bonne excuse.

Mon poil dans la main.

nuage jaune concon

 

Oui je l'avoue et je le revendique !

Bon si on passait au niveau lecture et achat.

 

Niveau lecture pas grand chose car je n'ai pas trop le temps (études et le reste), mais un peu quand même :

1 - La source du bout du monde tome 1 de William Morris

2- La bibliothèque la nuit de Alberto Manguel

3- Gadis Pantai : la fille du rivage de Pramoedya A. Toer

4- Le sacrifice des dames de Jean-Michel Delacomptée

5- Histoire mondiale de la France de Collectif (hum hum)

6- Comment vivre en héros de Fabrice Humbert

+ Les BDs Noob que j'ai acheté (photo en dessous) et les tomes du manga Saint Seiya lost canvas (photo en dessous aussi).

Niveau achat sans commentaire : (désolée  pour la qualité médiocre des photos)

achat 3

Principal de collège ou Imam de la République de B. Ravet ; Les trente nuit qui ont fait l'histoire de Collectif ; Votez-moi d'abord de Roger Price ; Les musulmans ne sont pas bébés phoques de André Versaille

achat 4

Cachez cette identité que je ne saurais voir de Philippe Vidal ; Crime et châtiment de F. Dostoievski ; Bérénice de racine ; Bas les voiles de D. Chahdortt ; Des femmes qui dansent sous les bombes de Céline Lapertot

achat1

Les rien-pensants de E Levy ; "Ca n'a rien à voir avec l'islam" ? de L.Guirous ; Versailles : vérités et légendes de JF Solnon

achat2

Soleil brisé de Walsh M.O ; La tyrannie de la repentence de Pascal Bruckner ; Une trahison française de Al-h Waleed ; Les contes de Canterbury de Chaucer ; Demian de Hermann Hesse

achat5

Byzance la secrète de P. Dayez-Burgeon ; La bastille... de JC Petitfils ;

achat6

Tome 2 le Blog de Gae@ ; mangas tome je sais plus.

achat7

La Révolution française de JP Bertaud ; Révolution française tome 1 de Max Gallo ; La force du sexe faible : contre histoire de la Révolution française de Michel Onfray ; Claude Monet et Georges Clémenceau : une histoire, deux caractères de A. Duval-Stalla

achats bd

Tomes de je ne sais plus à combien à je ne sais plus combien.

Et je pense que j'en ai oublié.

 

Voilà pour les achats-lectures de septembre à novembre. Pour Noël et décembre bientôt.

nunu

Résultat de recherche d'images pour "bombe"

Posté par Florell à 13:41 - Bilan - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,