Flûte de Paon / Livre-sse livresque

Livres, mots, poésies ainsi que d'autres petites choses...

27 juillet 2018

"Un petit carnet rouge" de Sofia Lundberg

Un petit carnet rouge de Sofia Lundberg

S7302266

Résumé :

À 96 ans, Doris habite seule à Stockholm. Elle n’a plus aucune famille  si ce n’est une petite-nièce qui vit aux États-Unis. Son bien le plus  précieux est un carnet d’adresses, qu’elle possède depuis 1928. Ce  calepin rouge contient le souvenir des gens qu’elle a rencontrés au  fil de son existence, et dont elle a rayé les noms à mesure qu’ils ont  quitté ce monde.
De l’excentrique bourgeoise pour qui elle a travaillé enfant à l’amour  de sa vie rencontré à Paris, de la veuve qui lui a appris l’anglais sur le  bateau l’emmenant à New York aux plus grands couturiers français  qui l’ont vue défiler, de l’artiste suédois devenu son confident à sa  propre soeur, au destin douloureux, l’existence de Doris est une  épopée romantique, tragique et émouvante.
Une histoire de famille et de transmission merveilleuse et bouleversante.

Mon avis :

"La vie est rarement passionnante sur le moment. Elle est juste compliquée. Ses reliefs apparaissent avec le recul. Beaucoup plus tard"

      Bien avant le résumé, c’est la belle couverture pleine d’écriture qui m’a donnée envie de lire le livre. Belle écriture manuscrite, timbres d’époque, tampons de poste, cette dernière rappelle ce temps où recevoir une lettre faisait plaisir et était attendue comme le messie.
      Mais un livre ne s’arrête pas à sa couverture, un livre continue avec son résumé. Pour ce dernier le charme n’était cependant pas au rendez-vous. Trop fleur bleu pour moi, le résumé ne me donnait pas vraiment envie, mais quand on me l’a proposé j’ai dit oui quand même, car même sans me plaire il me parlait un peu avec ces noms qui défilent et se rayent avec le temps.
     Un livre se finit avec son histoire… et c’était je dois dire et contre toute attente une belle histoire. Un peu trop exagérée il est vrai, mais quand même pleine d’émotion et j’ai passé un excellent moment. Cette histoire de carnet rouge, témoin d’une existence parmi d’autre, souvenir d’une mémoire qui s’efface et d’une vie sur le point de disparaître, ça parle forcément à tout le monde. Surtout à moi qui ait une tendance à me demander ce que deviennent les gens.

     Enfin bon, c’était une belle histoire. Il y avait de tout dans cette histoire, de l’émotion, des rires, des joies, des doutes, des pleurs, des ratés, une fin attendue (un peu), des personnages variés allant du sympathique au détestable. Un mélange habituel.
Après, ce n’est pas la lecture du siècle, mais ça se lit bien et c’est idéal pour cet été ; et peut-être bien qu'il y a une belle leçon de transmission à retenir.

     En résumé, c'est une sublime couverture qui cache une belle histoire. Pas l'histoire du siècle, mais quelques belles erreurs et quelques regrets qui donnent toute la dimension nécessaire à ce livre et nous ramènent à l'essentiel. Un livre à lire.

Merci aux éditions Calmann Levy.

Posté par Florell à 14:02 - Contemporain - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire