Flûte de Paon / Livre-sse livresque

Livres, mots, poésies ainsi que d'autres petites choses...

10 septembre 2018

"Demain les chats" de Bernard Werber

Demain les chats de Bernard Werber

Résultat de recherche d'images pour "demain les chats"

Résumé :

Pour nous une seule histoire existait : celle de l'Humanité. Mais il y a eu LA rencontre.
Et eux, les chats, ont changé à jamais notre destinée.

Mon avis :

« De manière plus globale, les hommes de dieux n’aiment pas la connaissance. Ils mettent tout sur le dos de la volonté divine. »

Ca fait longtemps que je n’ai pas lu de Werber, et ce retour à l’auteur ne s’est pas fait avec un des meilleurs livres. En effet, Demain les chats, a été pour moi assez pénible à lire. Très long au démarrage, j’ai failli laisser tomber assez vite ce livre. Mais en sautant quelques passages, et une fois arrivée au déclenchement de la guerre civile et mondiale sur fond de fanatisme religieux, j’ai abandonné l’idée de le laisser tomber. Pas que ça devient prenant, mais c’est autre chose que l’éducation d’une minette Bastet par un minet Pythagore.

Alors, ne vous y trompez pas, le rythme est toujours aussi lent, mais la description de cette guerre dont notre monde n’a jamais été aussi proche, certaines paroles prononcées par les chats même si elles méritent parfois des grosses nuances – non le moyen-âge n’est pas un âge obscure où il n’y a eu aucun progrès , et non la science - du moins en occident - n’a pas toujours été rejetée par l’église ! (lire par exemple Le vrai visage du Moyen-âge) –,  fait que ce livre se dote d’un intérêt qu’il n’y a pas avant ce déclenchement d’hostilité. Sans oublier qu’il y a enfin de l’action à partir de ce moment-là. Ca bouge un peu plus, pas beaucoup plus, mais quand même un peu.

Là, j'ai un peu l'impression de vous dire que le livre n'a pas grand intérêt avant la guerre et même pendant en fait. Je voudrais toutefois nuancer cela. En effet, il y a une chose qui m'a plu dans ce bouquin et ceci malgré la lenteur du récit, c'est que c'est à travers les chats que l'auteur va critiquer l’Homme et aborder sa perte, ici le fanatisme religieux au nom d’un barbu imaginaire, son cerveau ramolli et sa mollesse devant les faits précédents la guerre (vous reconnaissez les fleurs et les bougies ?) mais aussi sa beauté. Signe que des lendemains peuvent encore chanter et prendre une autre direction que celle du KO, même s’il tempère son propos en faisant comprendre qu’on échappera pas à une guerre et que le fanatisme ne sera jamais entièrement vaincu comme l’indique l’histoire des rats et de la bataille à la fin (oui ce n’est pas un happy-end). En tout cas c’est ainsi que je ressens les choses.

Bref ! Pour moi, pas le meilleur Werber, loin de là ! Mais il y a cependant plusieurs choses à prendre dans ce livre, juste dommage que ça ne soit pas amené de manière un peu plus vivante. A lire donc, pour les messages mais pas pour l’histoire.

Posté par Florell à 12:38 - Livre Science Fiction - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire