Flûte de Paon / Livre-sse livresque

Livres, mots, poésies ainsi que d'autres petites choses...

28 mars 2021

"Dans la barque de Dieu" de Ekuni Kaori

Dans la barque de Dieu de Ekuni Kaori

dans la barque de dieu

Résumé :

Yôko vit dans le souvenir de son seul amour, qui lui a donné sa fille Sôko. L’homme est parti avant de savoir qu’il allait être père, mais en affirmant qu’il reviendrait et la retrouverait où qu’elle soit. Depuis, Yôko change de ville tous les ans, comme dans un jeu de cache-cache avec cet homme supposé être à sa recherche. C’est ainsi qu’elle vit «?dans la barque de Dieu?», remettant volontairement son destin entre les mains du hasard. Mais quand Sôko demande à s’inscrire dans un lycée avec internat, Yôko sent la fragile construction de sa vie s’effondrer. Si sa fille la quitte, la seule preuve que sa vie et cet amour ne sont pas une illusion disparaît. Ce roman élégant, subtil, mélancolique, alterne les voix de Yôko et de sa fille, comme deux visions féminines et décalées d’une même réalité?: l’une, Sôko, qui découvre en même temps que la liberté les mensonges et l’irréductible étrangeté de sa mère, l’autre, Yôko, qui ne s’est jamais laissé apprivoiser par personne, si ce n’est par ce fugitif amour.

Mon avis :

L'idée de départ est bizarre ; Japon ?
Bon c'est justement cette originalité qui en fait un livre agréable à lire. On vagabonde avec cette femme et sa fille, on découvre les deux voix, le temps passe et forcément arrive un jour où rien ne va plus... La réalité n'est pas le rêve, et le prisme de l'autre pose problème.
Ce n'est pas le genre d'histoire que je préfère mais c'est une histoire que j'ai pourtant aimé lire. D'accord j'aime le Japon mais ça ne fait pas tout. Là y a un truc.

Posté par Florell à 10:42 - Contemporain - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 mars 2021

"Les croix de bois" de Roland Dorgelès

Les croix de bois de Roland Dorgelès

Résumé :

Les Croix de bois, chef-d’œuvre de Roland Dorgelès, engagé volontaire, est un témoignage exceptionnel sur la Première Guerre mondiale.
Avec un réalisme parfois terrible mais toujours d’une généreuse humanité, la vie des tranchées nous est décrite dans toute son horreur et aussi sa bouffonnerie, son quotidien et ses moments d’exception.

Mon avis :

Roland Dorgelès fut un engagé volontaire de 14-18. Un an après la guerre il raconte dans un roman son vécu, et entretient le souvenir de ceux tombés au combat alors qu’en parallèle le gouvernement dit qu’il y a plus urgent. Il est vrai qu’avec la France à reconstruire les morts peuvent attendre, mais pour ce rescapé de cette guerre il faut en parler. Mettre des mots sur les maux. Ne pas les oublier.
Alors en racontant les combats absurdes, les attentes mortelles, cette armée en guenille à peine entretenue, cette armée citoyenne et non de métier où il n’y a même pas un cuisinier de convenable, il va raconter. Tout raconter.

On n’y verra donc les horreurs de la guerre, l’attente plus ou moins angoissante des tranchées, les traces de la propagande dans l’esprit des jeunes soldats, le rapport entre les soldats et entre les soldats et les habitants, les codes, etc., etc. Et de fil en aiguille, il me semble que certaines idées tombent. Comme celles de cette solidarité entre soldats ou encore cette union sacrée de la nation, non pas qu’elles n’existaient pas, mais elles sont à remettre dans leurs proportions, dans leurs limites.

Plus personnellement, j’ai apprécié ce livre pour l’éclairage qu’il donne sur cette guerre à l’intérieur des tranchées comme à l’extérieur, néanmoins j’avoue que n’étant pas fan des récits de guerre je l’ai aussi parfois trouvé un peu long.

Posté par Florell à 11:40 - Docu-fiction - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,