Flûte de Paon / Livre-sse livresque

Livres, mots, poésies ainsi que d'autres petites choses...

18 février 2018

Ces livres qui marquent les étapes de ma vie de lectrice


Ai-je besoin d'en dire plus ? Le titre est assez éloquent, alors commençons :

 

Le premier livre qui marqué la première étape dans ma vie de lectrice est forcément un livre d'enfance, je ne l'ai plus depuis fort longtemps mais je m'en souviens encore. Je me souviens aussi que je n'avais pas aimé.
C'était Oui-Oui à la ferme que ma mère m'avait achetée au CP. Mais de tous, mon préféré est Oui-Oui et le clown mécanique et je ne suis pas à l'abri d'une découverte vu qu'aujourd'hui encore j'en lis quand je lis des livres qui me font flipper.

oui oui à la ferme

 

Arrive ensuite le livre qui m'a fait ouvrir les classiques mais aussi ouvrir la porte en grand sur la lecture. J'ai toujours aimé lire, mais avant je n'étais pas assidue dans cette activité, avec cette lecture tout va changer. Zola mon amour <3.
L'assommoir.

zola


Pas mes premières BDs, mais avec Garfield j'ai un peu plus regardé ce genre. Et encore aujourd'hui j'avoue que j'ai du mal à ouvrir une BD en dehors de ce que j'aime. (Naheulbeuk, Astérix, Noob...)

Garfield

L'auteur qui a fait que je me suis mise à ce genre policier.
Sir Arthur Conan Doyle avec Sherlock Holmes.

Sherlok


Le premier livre qui fait que je me suis intéressée aux légendes, aux contes du monde.

Richard Bessière avec Traditions, légendes et Sorcellerie.

contes

 

Le premier livre que j'ai détesté et que j'ai lu il y a quasiment 20 ans, mais je n'ai jamais osé dire que je n'aimais pas ce livre jusqu'il y a quelques années... Cette "peur" non parce que c'est Le journal d'Anne Frank - je pars du principe que le devoir de mémoire ne doit pas uniformiser les goûts (surtout quand il s'agit d'un livre vide) -, mais parce que j'ai mis très longtemps à accepter l'idée que les livres sont inégaux et aussi à déculpabiliser sur le fait de ne pas aimer un livre.

Anne Franck

 

Le premier livre qui fait que j'ai écouté les avis des autres ; Mordre le ciel de Gudule, en plus c'était une excellente lecture ! Mais ça ce n'est pas tout le temps... même si une ou deux fois il y a eu de belles découvertes grâce aux autres.

Gudule


Le premier livre qui parle d'histoire de manière étudiée que j'ai lu, fut L'affaire Jeanne d'Arc de Marcel Gay & Roger Sanzig.

C'est le premier livre qui m'a fait remarquer que l'Histoire c'est l'affaire de tous, qu'elle appartient à tout le monde, et qu'il en n'existe pas qu'une version ! Depuis je suis passée aux livres sérieux, plus ou moins chiants et universitaires, mais je garde aussi cet intérêt pour les livres plus simples. Et depuis m'instruire par tous les livres c'est devenu une passion.

jeanne d'arc

 

J'en avais déjà lu avant sur l'environnement, mais finalement aujourd'hui ceux que je lis encore beaucoup se sont ceux qui fâches !
Un des premier ; Le langage de la vérité : Immigration Intégration de Malika Sorel-Sutter

sorel malika

 

Ceux qui m'ont ouvert sur l'Asie, qui depuis ne me quitte plus.
Alexandra David-Néel que j'ai découvert grâce à ma tante et le premier était La vie surhumaine de Guésar de Ling.

david-néel

 

Le livre qui m'a ouvert à la fantasy, aux mondes magiques et inexistants, même si c'est un genre que je n'aborde pas beaucoup, mais quand même plus depuis que j'ai lu lui. De zéro, je suis passée à zéro et demi.^^
Le Seigneur des Anneaux de J.R.R Tolkien

SDA


Les premiers livres qui fait que j'ai un peu écouté ma mère pour la lecture. Le premier était Le pays du Dauphin Vert d'Elisabeth Goudge mais même si j'ai apprécié l'histoire c'était mine de rien très plat, mais j'en garde malgré tout un bon souvenir. Le deuxième Ambre de Kathleen Winsor suivi de peu la lecture première et là j'ai été conquise ! Pour autant, faut pas rêver je ne vais pas aller lire Autant en emporte le vent faut pas déconner maman.

mère


Et enfin, le premier livre où j'ai eu raison de ne pas m'arrêter sur une première mauvaise impression, autrice que j'ai découvert grâce à mon frère. Fred Vargas L'homme aux cercles bleus.

vargas

 

 

Voilà quelques étapes de mon évolution de lectrice.
Et vous ?

Posté par Florell à 23:04 - Autour des livres - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 octobre 2017

Un voyage dans les pages du temps et des livres.

La bibliothèque la nuit de Alberto Manguel

Source: Externe

Résumé :

Qu'elle soit constituée de quelques livres ou de volumes par milliers, qu'elle obéisse à une classifi cation rigoureuse ou aléatoire, que les livres qui la composent soient alignés sur des étagères ou rangés dans des cartons, qu'est-ce qu'une bibliothèque, sinon l'éternelle compagne de tout lecteur - son rêve le plus cher ?
Après Une histoire de la lecture, Alberto Manguel offre un essai au propos formidablement complémentaire, d'où il ressort que construire une bibliothèque, privée ou publique, n'est rien de moins qu'une mise à l'épreuve d'ordre philosophique dont l'avènement annoncé de la bibliothèque électronique ne saurait réduire la portée.
Voyage au coeur de nos livres et histoire de leurs demeures, La Bibliothèque, la nuit nous rappelle à quel point les livres, réinventant sans fi n la «bibliothèque» qui les accueille, sont seuls maîtres de la lumière dans laquelle ils nous apparaissent - ces livres qui en savent décidément sur nous bien davantage que nous sur eux.

Mon avis :

"Mais pour les lecteurs de mon espèces, il n'y a pas de "derniers" achats de ce côté-ci du tombeau." p.78

"Si un roman commence toujours pas une découverte, il doit toujours finir par une recherche" p.332 
Citation du livre La fleur bleue de P. Fitzgerald

La Bibliothèque la nuit d’Alberto Manguel est une invitation au pays des livres. Des lumineuses bibliothèques dans leur plus belle âge d’or ; Alexandrie, Pergame, aux bibliothèques plus modestes étudiantes ou de villes, en passant par les heures sombres qu’elles peuvent traverser quand elle rencontre un ennemi, ce livre nous raconte l’histoire de ces bibliothèques, de leur construction à leurs idéaux, tout en nous parlant à côté de cela des lecteurs qui hantent ces bâtiments. Mais plus qu’une présentation d’étagère, de bâtiment et de lecteur, ce livre est avant tout une interrogation, sur les lecteurs et les livres, les deux étant néanmoins toujours liés.
Pour exemple, une bibliothèque décrit souvent la personnalité d’un lecteur ; à ses livres on voit la personnalité qu’il est, les idées qu’il défend, ses centres d’intérêt, ses goûts, mais l’auteur nous interroge aussi sur ses manques, vu qu’une bibliothèque c’est toujours des manques...
Tous ces livres qui n’y sont pas pour diverses raisons, veut toujours exprimer une idée par son absence ; de l’inutilité qu’on peut y voir à leur dangerosité supposée, un manque est plus parlant qu’une présence. De là à dire que tous les livres sont utiles ce n'est pas un pas que je franchirai, et même Manguel je ne sais pas s'il le franchirait, car la petite phrase qu'il écrit sur "les best-sellers oubliés depuis longtemps" à un côté étrange et donne un côté regret à certaines lectures empressées. En tout cas pour moi. (Car actuellement je suis dans une phase de remise en question sur certaines de mes lectures. Pas que je ne les aime pas, mais je regrette un peu d'avoir perdu du temps à lire certains livres sans grand intérêt.)

Sur les livres l’auteur est probablement plus prolixe. En écrivant le rejet dont ils sont victimes mais aussi l'amour incommensurable dont il peut être l'objet, l'auteur nous interroge sur leur rôle, leur trésor et les vocations qu’ils ouvrent, que ça soit de la recherche à leur création, en passant par les rangements, etc. on redécouvre ce que le livre a pu nous offrir et ce qu'il demande comme réflexion pour un meilleur rangement ou une meilleure approche.

Bref ! Ce livre est un tour d’horizon, du lecteur, du savant, des étagères, d’histoire (bien que je pense qu’il faille mieux lire plusieurs livres sur ce domaine pour avoir de meilleures connaissances), et même si c’est long à lire – parce que parfois c’est long – ça reste cependant toujours intéressant à lire car on découvre et s’interroge sans cesse à chaque page. Donc, si le monde des livres vous intéresse, achetez ce petit pavé et lisez-le petit-à-petit et avec patience pour mieux vous questionner. Il y a que comme ça qu'il se déguste.

Merci à Lecteurs.com  et les éditions Actes Sud.

Posté par Florell à 16:21 - Documentaire / Essai - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,