Flûte de Paon / Livre-sse livresque

Livres, mots, poésies ainsi que d'autres petites choses...

12 octobre 2018

Non aux passeurs de l'Aquarius.

 

         A l’heure où les idiots généreux signent et manifestent pour que l’Aquarius puisse continuer son organisation criminelle sous des apparences humanitaires, moi je signerais bien une pétition pour dire « STOP, arrêtons ces passeurs ! ». Oui, je signerais bien une pétition pour que ces passeurs criminels inconscients, arrêtent immédiatement leur crime contre l’Europe et l'Afrique qu’ils pratiquent via le prisme de l'humanisme inconscient et anarchiste. (Qui ne respecte pas les frontières, cherche la guerre.)

     « Crime », « criminelle », les mots peuvent sembler forts, et pourtant, pourtant, ils ne le sont pas. Pas pour moi en tout cas, car en effet, il est criminel de vouloir tuer les nations européennes pour en sauver d’autres, tout comme il est criminel d’encourager les périls de la traverser et l’infantilisation de l’Afrique.
     Voilà pourquoi, aujourd’hui devant les méfaits de cette idiotie généreuse où le pathos est loi et non la raison, je dis « NON » à l’Aquarius bateau criminel. "NON !" parce que je revendique le droit de vivre avec mon identité (non le grand remplacement n'est pas un mythe, les politiques eux-mêmes ne s'en cachent pas) et de vivre bien. Je sais, cela peut paraître primaire comme idée, surtout à l’heure où la mondialisation voudrait faire croire que la terre est un village global où tout le monde peut s’entendre avec tout le monde malgré les différences de culture, pourtant ça ne l'est pas. Pas si on regarde l'état d'une bonne partie de l'Europe et de la France de près.
En effet, il n'est pas exagéré de dire que nous ne vivons pas si bien que ça en France aujourd'hui, et il suffit de regarder les crises que l'on traverse depuis des décennies pour s'en convaincre. Crises migratoire, sanitaire et sociale, écologique, sécuritaire, identitaire, économique, ou encore du logement, du chômage, de l'éducation... tout cela jo
ue contre nous et n'assure aucun lendemain qui chante.
     Alors quand je vois ça, et comme je n'ignore pas les méfaits de l'immigration massive sur les sociétés, je pense sincèrement que stopper l'Aquarius qui encourage l'immigration massive et illégale, est une des premières choses à faire pour commencer à sauver le continent européen de la banqueroute totale. Certes, ce n'est pas la seule chose à revoir, revoir les dictats de l'UE, les
lois nationales et internationales sur l'immigration et les réfugiés - ces vieilles lois désuètes qui ne correspondent plus au schéma passé et qui font toujours retomber sur les mêmes les responsabilités -, seraient judicieux aussi. Mais comme ça prendra plus de temps, il faut parer au plus pressé (l'Aquarius et leurs copains passeurs en terre africaine), et ensuite changer tout le reste.
     On ne plus se permettre d'accueillir toute la misère du monde, nous avons aussi la nôtre et nos problèmes, et ce n'est pas criminel de le dire contrairement à ce qu'affirme les discours accusateurs venant des Torquémada de la bien-pensance nauséabonde.


     Pour un avenir en France (et même en Europe), arrêtons l'Aquarius et son association. Arrêtons de jouer les riches généreux avec de l’argent que l’on n’a pas. Arrêtons de donner à tout le monde et d’enlever aux français en parallèle. Arrêtons de fermer les yeux sur l’état et l’avenir de notre pays. Arrêtons d'écouter ces discours accusateurs au pathos exacerbé, et refusons les lois capitalistes qui veulent faire croire que l’immigration est bénéfique pour le pays, alors qu’elle n’est bénéfique que pour revoir le code du travail, le droit social, geler les salaires et approfondir la misère.

     Pour l'avenir de la France et un avenir un peu plus radieux, je dis NON à l'Aquarius ; NON à la mort programmée de l'Europe ; NON au déni sur l'état de la France ; NON à l'infantilsation de l'Afrique. Mais par contre, je dis "OUI" pour que cesse ce laxisme contre les passeurs de l’Aquarius et ceux qui les soutiennent, et je dis doublement "OUI" pour que les africains (et les autres) se prennent enfin en main. Il est temps pour eux de s’y mettre et de cesser cet espèce d'assistanat qui existe, ils ont un pouvoir de décision, ils ont la faculté de se faire entendre, d'agir et de réfléchir pour le bien commun, alors maintenant qu’ils osent changer leur pays dans cette lignée bénéfique, qu'ils osent dire non aux modèles archaïques et à la religion afin de devenir des êtres pensants, et s’ils n’en sont pas capables, tant pis, qu’ils coulent seuls dans leur coin. On ne peut pas être constamment derrière les peuples et assumer pour eux leurs erreurs. En effet, contrairement à ce que affirme SOS Méditerranée, ce n’est pas à l’Europe ni à l'Occident (qui aident déjà énormément) d’assumer toutes les erreurs africaines (corruption, surpopulation, religion, système archaïque du fonctionnement des sociétés, mauvaise politique, guerre des clans....). Bien sûr ça ne sera pas facile de changer les choses, et je ne veux pas mettre tous les africains dans le groupe "des gens qui attendent et ne font rien", mais si peu de gens essayent pendant que les autres laissent faire, sûr que ça sera encore moins facile.

     Maintenant est venu le temps d'arrêter cette association, et l'idéologie accusatrice et destructrice qu'elle représente. Maintenant est venu le temps de changer les choses vraiment. Que tout le monde prennent ses responsabilités, et plus seulement une partie du monde.

Posté par Florell à 22:09 - Message - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,